Witry les Reims ne poussera pas le bouchon plus loin qu’Essoyes en coupe de France

le

Pour la 2ème année consécutive, l’ESCAL de Witry les Reims s’était offert un joli parcours en coupe de France (Montmirail, Cormontreuil, Mesnil sur Oger, Laon) ou en coupe de la Marne (Saint Jean). Son équipe était en forme : montée de CRC1 en CNC3 pour les masculins et de CDC en CRC pour les féminines. Le capitaine pour ce tour, Anthony Mulpas, faisait confiance au groupe des tours précédents : Thierry Loret, Franck Petit, Cyril Georgin, Sandrine Chatelot, Anthony Prieur, Christophe Musquin, Carole et Olivier Perlot. On pouvait tout de même noter pour diverses raisons (disponibilités ou choix tactiques) les absences de Justine et Auriane Chatelot mais aussi de David Lallement. Habitués à ce type de compétition les joueurs étaient prêts. 

Les aubois du bouchon d’Essoyes étaient venus avec beaucoup d’ambitions et de talents. Forts de leur victoire au tour précédent face aux redoutables nordistes d’Haveluy du prodige Alexis Verez, le Président-capitaine Laurent Krier avait constitué une redoutable équipe : Bruno Leguen, Jean Weber, Eric Dujancourt, Christian Hainaut, Gaelle Hauss, Sylvie Hupont, Eric Bascon et Romain Zimmermann.  Les masculins étaient aussi sur une bonne dynamique : montée en CRC1 dès leur 1ère année de CRC2 après un parcours quasi sans faute.

Les bénévoles et les joueurs de Witry les Reims, emmenés par Eric Belouin, avait tenté de préparer au mieux les terrains du boulodrome couvert de Reims. Avec le retour du froid, ils espéraient mettre à disposition des joueurs un écrin douillet et à la hauteur de l’occasion. Hélas l’absence totale de chauffage obligea les joueurs à jouer dans des conditions peu adaptées à la Pétanque.

les TAT

A 14h30, l’arbitre M Ludovic Gay pouvait lancer la compétition par les parties en individuel.

Chez les féminines, on retrouvait deux spécialistes : Gaelle Hauss (vice-championne de France 2017 !) et Sandrine Chatelot (championne de la Marne 2017). Gaelle s’adaptait, comme tous les joueurs aubois, TRES rapidement au terrain notamment au point, elle ne laissait rien échapper et l’emportait rapidement. 

Witry les Reims : 0 VS Essoyes : 2

Chez les masculins, une première opposition de style se voyait dans la partie Cyril Georgin vs Jean Weber. L’ancien vice-champion de France vétéran prenait un meilleur départ, il mangeait le but. Cyril posait ensuite son jeu et remportait le match.

Witry les Reims : 2 VS Essoyes : 2

Anthony Prieur peinait en début de partie et manquait un peu de réussite face à Christian Hainaut, la partie était très accrochée mais le Witryat parvenait à l’emporter !

Witry les Reims : 4 VS Essoyes : 2

Dans une autre opposition de style, après avoir remonté son retard initial, Olivier Perlot, le pointeur, menait 9 à 8 face à Eric Bascon, le tireur. Eric pointait bien, tirait avec efficacité. Olivier répondait avec quelques rafles parfois bondissantes et mal contrôlées et un appoint approximatif.  Mais Olivier avait l’occasion de faire un mini break pour mener 10 à 8. Il échouait. Eric bien plus régulier, en profitait pour laisser sur place sur adversaire en apporter deux nouveaux points à Essoyes.

Witry les Reims : 4 VS Essoyes : 4

Le pourtant combatif witryat Thierry Loret ne pouvait que constater l’avance de son adversaire Bruno Leguen après les premières mènes. Bruno était tout simplement INJOUABLE. Toutes les boules à 10 cm du bouchon (au pire !!!) et tous les tirs frappés… Thierry comme à son habitude ne lâchait RIEN, mais sur un dernier tir manqué, il laissait échapper la victoire malgré un bon retour.

Witry les Reims : 4 VS Essoyes : 6

Pour la dernière partie en jeu, l’élégant Christophe Musquin faisait face à l’électrique et talentueux Romain Zimmermann. Malgré son jeu complet et un retard conséquent, Christophe faisait durer la partie mais il ne parvenait à endiguer l’ouragan  Romain.

Witry les Reims : 4 VS Essoyes : 8

Les doublettes

Les spectateurs du club de Witry les Reims et d’autres clubs rémois étaient venus pour encourager les jaunes et noirs. Ils comptaient sur une réaction immédiate de leurs favoris. Les capitaines devaient réfléchir à la constitution des doublettes. Objectif des witryats : une victoire en doublette pour aller au triplette ou bien comme contre Saint Jean trois victoires pour repasser devant, l’objectif des essoyens était inverse une doublette pour conserver l’avantage, trois doublettes pour conclure.

Anthony Prieur et Franck Petit faisaient face à Eric Dujancourt et Eric Bascon. Dujancourt de retour à la compétition mangeait le bouchon mais le tir manquait. En face, Anthony et Franck, à la fois appliqués, détendus et complémentaires enchainaient les bonnes mènes. Les essoyens demandaient un changement. Christian Hainaut tentait de changer le cours de la rencontre mais les witryats empochait une victoire importante !!!

Witry les Reims : 7 VS Essoyes : 8

De leur côté Thierry Loret et Cyril Georgin affrontaient Jean Weber et Romain Zimmermann. Le départ était fulgurant pour les aubois. Les Marnais répliquaient tant bien que mal. Ils reprenaient même un peu d’espoir.

Dans la partie en mixte, le capitaine witryat tentait un pari osé : associer Carole et Olivier Perlot. Couple dans la vie, leur doublette pleine de tempérament s’avère parfois volcanique. Surtout qu’ils étaient confrontés à des adversaires réputés Sylvie Hupont et Bruno Leguen. Malgré un départ laborieux au point les witryats menaient 2/1. Olivier trouvait la cadence au tir, ses rafles trouvaient la cible. Sylvie demandait à sortir dès la 3ème mène malgré un superbe carreau. Gaelle Hauss faisait une excellente rentrée, mais elle ne freinait pas totalement la marche en avant des witryats 7 à 4. Le pari allait-il réussir ? Alors les aubois haussaient le niveau, sur une mène ils faisaient un trou…. ET 5 carreaux  !!! dont un sur une boule bien cachée. Malgré 5 boules au but et une frappe non cadrée, les witryats prenaient 5 points !

Deux terrains à côté , Thierry et Cyril enchainaient quelques points mais Romain parvenait à conclure et donnait une victoire au combien important pour Essoyes !

Witry les Reims : 7 VS Essoyes : 11

Le mixte n’avait plus d’incidence sur le vainqueur de la rencontre, il était interrompu à 11 à 7 pour les essoyes.

les triplettes

Le capitaine witryat se creusait la tête pour organiser ses triplettes. Il lui fallait gagner les deux ! Il tentait à nouveau des paris et prenait des décisions difficiles. Ses deux équipes se devaient de prendre une bon départ pour redonner de l’espoir aux supporters de plus en plus frigorifiés par l’absence de chauffage. Pour le mixte, le début était CATASTROPHIQUE, quelques brèches étaient colmatées de-ci de-là, un changement était demandé mais les aubois menaient un rythme d’enfer. A 0/11 les marnais parvenaient enfin à ouvrir leur compteur !!! A la mène suivante, les aubois avaient la gagne !!! 1/12 !!! Le marnais engageaient TRES bien la mène suivante.

Chez les masculins, les essoyens dominaient encore le bouchon. Cyril ne trouvait pas le bon tempo au tir. Il se retrouvait au point puis il demandait à sortir au profit de Franck Petit.  Toutes ces initiatives n’y changeaient RIEN, le Bouchon d’Essoyes courrait vers la victoire. La triplette masculine d’Essoyes donnait la victoire finale ! Le mixte était interrompu à 12/3 pour Essoyes.

Witry les Reims : 7 VS Essoyes : 16

Les aubois fêtaient très dignement leur victoire, les witryats les félicitaient chaleureusement et reconnaissaient bien volontiers la supériorité de leurs adversaires. Un moment de convivialité réchauffait la température glaciale du boulodrome et venait conclure cette belle après-midi de Pétanque.

Il est des défaites simples à analyser : les adversaires ont été meilleurs !